- Fondé en 1986 -

Tuina Loygue

Cabinet de Médecine chinoise - Tuina

Tuina - Yang Sheng - Diététique - Qigong - Méditation - Arts martiaux

Migraines & entorse

Mon fils Colin, à l’époque âgé de 16 ans, a été vu par Monsieur Loygue en janvier 2008 pour traiter de violentes migraines quotidiennes ininterrompues qui duraient depuis 3 mois. Ayant consulté son médecin traitant qui a orienté, après divers traitements anti-migraineux, vers des spécialistes, rien n’a été mis en évidence. Un neurologue a fini par prescrire des neuroleptiques forts, traitement contre lequel on s’est opposé. Même si un aspect psychologique ne pouvait pas être entièrement éliminé, il nous a semblé aberrant d’utiliser de telles méthodes.
J’ai donc amené mon fils chez Hérald Loygue auquel il a suffit de 3 séances pour résorber les migraines.  Après l’avoir questionné sur ses ressentis, sur son mode de vie, et sur son alimentation, il lui a conseillé de modifier son alimentation, d’autant que l’examen auquel il a procédé a confirmé des problèmes au niveau de tout le système digestif.
Au bout de la première séance, les migraines avaient déjà diminué. Au bout des trois, il était globalement débarrassé de ses maux de tête. Ceux-ci reviennent de temps en temps, beaucoup moins durables et moins violents, mais mon fils sait quelles en sont les causes (mauvaise alimentation, mauvaise hygiène de vie, stress). Elles ne durent jamais car il les gère comme le lui a appris Monsieur Loygue.
Au printemps 2009, j’ai de nouveau amené mon fils Colin consulter Monsieur Loygue car il ne pouvait plus faire de sport depuis trois mois, suite à une chute durant un entraînement d’athlétisme. Après examen radiologique pratiqué à l’hôpital, il lui a été diagnostiqué une légère entorse qui se résorberait toute seule sans immobilisation ni traitement ni kinésithérapie. Au bout de deux mois, rien n’avait changé et il ne pouvait pas courir et donc pas passer les épreuves sportives du baccalauréat.
Après examen, Monsieur Loygue s’est aperçu que son tibia était désaxé. Après son intervention de reboutement (une seule séance ayant suffit) mon fils s’est senti tout de suite mieux et dès le lendemain il pouvait de nouveau courir et il reprenait le sport sans aucun problème !
On ne peut qu’apprécier de telles techniques qui répondent de manière logique et sensée aux problèmes physiologiques rencontrés.

Mme Jocelyne. H, (50)

X